CINE – DVD « Les adoptés » et « Respire » de Mélanie Laurent

IMG_0472

Grande amatrice de cinéma je me devais de partager mes deux derniers coups de cœur. Je les associe ensemble puisqu’ils viennent de la même réalisatrice, la jeune et talentueuse Mélanie Laurent. On a l’habitude de la voir devant la caméra, je pense notamment au film « Le concert » de Radu Mihaileanu ou celui de Philippe Lioret « Je vais bien ne t’en fais pas ». Depuis 2008, elle passe derrière la caméra et signe deux films particulièrement touchants.

Le premier, « Les adoptés » et un film tendre, percutant, douloureux. L’histoire fusionnelle de deux sœurs dont l’une a été adoptée. Quand cette dernière tombe amoureuse, c’est leur duo à elles qui s’effondre. Jalousie, absence, incompréhension. Un premier virage qui semble annoncer un drame à venir, l’accident. S’ensuivent des heures à l’hôpital à attendre, vivre ou plutôt survivre, à espérer. Un film qui vous émeut, vous retourne, vous bouleverse. Les trois acteurs principaux (Mélanie Laurent, Marie Denarnaud et Denis Ménochet) sont poignants, les dialogues sonnent souvent comme de la poésie. Pas de longueurs, pas de pathos, juste des moments de vie dans ce qu’ils ont de plus justes et de plus vrais.

Le deuxième film est tout aussi bouleversant, bien qu’il ne raconte pas du tout la même histoire. Le titre du film : Respire. Dans les rôles principaux, deux femmes à nouveau, avec l’une sous l’emprise de l’autre. Une jeune femme douce (Joséphine Japy) face à une autre terriblement maligne et cruelle, brillamment interprétée par Lou de Laâge, que l’on arrive si bien à détester. Un drame s’annonce, l’atmosphère est pesante, la tension est palpable. Comment va finir cette amitié ? « L’amour est une sorte de haine » disait Ovide. Cette citation prend dans ce film tout son sens. On se déteste, on se cherche, on s’aime, on se hait. Difficile de sortir indemne de ce genre de relation. Mélanie Laurent qui ne joue pas dans ce film, nous livre une histoire moderne saisissante, perverse, déstabilisante qui nous tient en haleine jusqu’à la dernière minute. Le titre « Respire » semble si bien choisi.

  • Les adoptés de Mélanie Laurent (2010)
  • Respire de Mélanie Laurent (2014)