CINE – DVD CLASSIQUE « My fair lady » de George Cukor

DSC_0009

J’avais envie de me replonger dans un vieux classique américain. Je suis tombée sur ce film dans mon armoire, acheté des années plus tôt. Redécouvrons cette comédie musicale. Certains films peuvent avoir mal vieillis, celui là garde son charme, sans nul doute grâce à la présence d’Audrey Hepburn.

Au début du film, elle n’est rien, rien qu’une pauvre femme qui vend quelques fleurs glanées sur le marché, pour tenter de survivre. Un homme va bouleverser sa vie, lors d’un heureux hasard… Amoureux de la langue de Shakespeare, il va tenter de lui apprendre à poser sa voix, à jouer avec les mots, à manier les expressions avec finesse afin de faire d’elle une véritable lady. Ce n’est pas chose aisée au début mais la jeune femme apprend vite et deviendra rapidement bien éduquée. A la fin de la leçon, le professeur, au départ très prétentieux, en sortira bien enrichi ! (pardon ça fait un peu « morale » à la fin des fables de Jean De La Fontaine !)

Le film est sous forme de comédie musicale, il faut aimer ce genre, moi, je ne suis pas une grande fan, d’autant plus que chanter prend du temps, et rallonge par conséquent le film. Ca explique les 2H30 et l’entracte comme au théâtre ! (Bon il ne dépassera jamais les 3H58 d’Autant en emporte le vent mais quand même !) Par contre, j’ai beaucoup aimé la métamorphose d’Audrey Hepburn : de souillon elle se transforme en une jolie Cendrillon, la Ugly Betty des temps modernes. Les scènes à l’hippodrome ou au bal l’a mettent habilement en valeur. Son professeur a voulu lui apprendre à parler correctement, à se tenir, à danser et même à avoir de la culture et de l’esprit : et ben chapeau ! Commentaire ironique de ma part afin de souligner tout de même, quelques petites incohérences. Je me suis aussi amusée à faire attention aux décors que j’ai vite imaginé dans des studios hollywoodiens. En effet, il y a très peu d’ambiances différentes, mais c’est bien normal après tout, pour un film de 1964 ! Joli film donc, avec néanmoins quelques longueurs mais avec une Audrey Hepburn délicieusement malicieuse !

 

« My fair lady » un film de George Cukor avec Audrey Hepburn et Rex Harrison – 1964

Si vous aimez Audrey Hepburn, je vous conseille également un autre classique : « Diamants sur canapé » de Blake Edwards.