LIFESTYLE – RESTO/BAR « BRASSERIE BARBÈS » À PARIS

IMG_2670

La « Brasserie Barbès » fait jaser depuis son ouverture. Dans les journaux, on parle d’elle comme d’un symbole de la gentrification parisienne. Je m’y rends donc, pour comprendre de quoi on parle. A l’arrivée au métro Barbès-Rochechouart, pas de changements notables : une foule de personnes massée à la sortie, un va-et-vient permanent et la police à quelques pas qui contrôle les lieux… une journée ordinaire. En face, le Louxor, magnifique bâtisse dernièrement rénovée qui propose trois salles de cinéma. De l’autre côté, LA fameuse brasserie. Tati Or aux abords n’est plus le seul endroit à briller.

Depuis un incendie en 2011, la place était à prendre. C’est cette brasserie tendance qui a raflé la mise, à croire que le projet du KFC et ses wings à même le pot était moins glamour. En arrivant on remarque les grandes baies vitrées bien astiquées, qui accueillent les clients et la jolie terrasse pour ceux qui ne veulent pas être enfermés. A l’intérieur, c’est la surprise, tant le lieu dénote avec le quartier : de jolies tables en bois, du carrelage blanc au mur, des grands ventilos qui tournent à plein régime et une lumière diffuse émanant de gros plafonniers ronds version loft new-yorkais.

A la déco, la patte de deux patrons qui ont bon goût, ceux à l’origine du succès du Mansart, du Floréal et de Chez Jeannette. On s’y sent bien dans ce bistrot, comme à la maison. Je fais un petit tour à l’étage et décide de m’installer sur la terrasse à ciel ouvert, où le cadre est encore plus agréable. A peine assise, je peux contempler par les grandes vitres le métro aérien. La clientèle est variée : un couple de quinquas, une jeune femme accompagnée de son Ipad, un groupe de trentenaires qui rit aux éclats. C’est bonne ambiance ni trop guindée ni mal famée.

Le serveur ultra hipster me sert avec le sourire un cocktail de jus de fruits frais. Je paie 5 euros, plus pour le lieu que pour le quartier. Le temps menace, muni de sa télécommande il peut fermer le toit à la moindre goutte. Finalement le déluge n’aura pas lieu et je repars le sourire aux lèvres avec le sentiment d’avoir découvert un bel endroit parisien qui ne mérite pas de polémique mais plutôt votre visite.

IMG_2675

La jolie salle intérieur du rez-de-chaussée

 

IMG_2679

Le bar à l’étage

FullSizeRender 2

Autre salle pour déjeuner/dîner à l’étage

IMG_2685

« Brasserie Barbès », 2 boulevard barbès, Paris 18ème Réservez si vous souhaitez diner sur les deux étages. A noter que le rooftop n’est pas encore utilisable car il n’a pas d’accès pour les personnes à mobilité réduite.

http://www.brasseriebarbes.com