LIVRE – SELECTION GRAND PRIX DES LECTRICES ELLE 2016 « Crans-Montana » de Monica Sabolo

DSC_0007

Ce roman se vit comme un songe, une rêverie dans laquelle on lâche prise, se laissant bercer avec quiétude par la poésie qui émane de ces pages. L’univers est cotonneux, ouaté, doux comme la poudreuse des pistes de la station de ski de Crans Montana. Les garçons sont plein de fric et les femmes emplies de mystères. C’est l’histoire d’un groupe de jeunes hommes fascinés à l’extrême par trois jeunes femmes qui ne semblent se préoccuper de rien, même pas de leur propre existence. On se croirait dans un monde qui n’existe pas, tant l’imaginaire des garçons tourne à plein régime, tant leur quotidien ne semble être régie que par ces trois créatures, les rendant elles, si belles, si désirables, et les dévoilant eux, si faibles, si craintifs et si vulnérables. On assiste ici, aux errements d’une jeunesse dorée paumée, tiraillée entre l’idée de ne rien faire … et ne rien faire. L’intrigue porte sur cet éloignement entre rêve exquis et réalité tragique, froide et cruelle, où l’imagination d’un monde sans cesse plus beau pallierait à une existence bien trop misérable. La plume est belle, dessine à l’envie des images et use de superbes métaphores, invitant le lecteur à seulement fermer les yeux pour se croire à Crans Montana, partageant les fantasmes de ces hommes, riant, complice, avec ces femmes et dansant dans ces chalets hors de prix accueillant les réceptions les plus folles. Au fil de la narration, les points de ruptures sont énoncés sur le même ton, de façon très linéaire avec le reste du récit, ce qui donne le sentiment planant que rien n’a strictement aucune importance. Enfin, l’idée de raconter l’histoire par un jeune homme dont on ignore tout, nous apporte un point de vue totalement subjectif, ajoutant de l’intensité au songe, si bien que lorsqu’on referme le livre, la tête encore toute embrumée, on ne sait plus bien si on a réellement lu cette histoire où si on l’a simplement rêvée.

« Crans-Montana » de Monica Sabolo – Editions JC Lattès 2015 (Disponible à partir du 26 août)