LIVRE – SELECTION GRAND PRIX DES LECTRICES ELLE 2016 « Noir Septembre » d’Inger Wolf

DSC_0005

Dès le début du livre le lecteur est plongé dans une atmosphère aussi lugubre qu’inquiétante. Arhus, ville portuaire perdue quelque part au Danemark. Dans un sous-bois le corps nu d’une joggeuse est retrouvé. Elle a été égorgée et on a déposé en guise d’ornement un bouquet de ciguë sur sa poitrine. Voilà pour les premiers indices. A nous de jouer. Carnet de notes en main, flingue à la ceinture nous nous retrouvons au cœur de l’enquête, aux côtés de deux enquêteurs tourmentés mais non moins chevronnés, Daniel Tropik et Lisa Kornelius pour mettre la main sur le meurtrier d’Anna Kiehl. Tout le livre sera construit ainsi, tel un jeu de piste, quelques indices distillés çà et là au fil des pages. Baladé de portes en portes, on interroge différents protagonistes qui nous font nous questionner à notre tour. Plusieurs scénarios se dessinent, à nous de savoir habilement faire le tri : seul le meilleur enquêteur- lecteur saura mettre de l’ordre dans tous ces éléments, afin de reconstituer le puzzle et enfin comprendre qui a tué. Le style est agréable, l’histoire bien rythmée, chaque chapitre se déroulant sur 24h. Attention, autant être prévenu, difficile de faire une pause tant l’auteur sait habilement susciter l’intérêt chaque fin de journée, vous obligeant à continuer la lecture sans attendre. En résumé, un polar pas forcément très original mais haletant, logique et bien ficelé qui atteint son but principal : tenir le lecteur en haleine jusqu’à la dernière ligne.

« Noir Septembre » d’Inger Wolf – Mirobole Editions 2014