LIVRE – SELECTION GRAND PRIX DES LECTRICES ELLE 2016 « Fairyland » d’Alysia Abbott

FullSizeRender 7

Fairyland ou l’idée d’un monde enchanté. Un San Francisco des années 70 aux couleurs de l’arc en ciel, décrit par une enfant qui deviendra par la force des choses, bien vite une adulte. C’est le témoignage juste et poignant d’une jeune fille, Alysia Abbott, qui perd sa mère alors qu’elle n’a que deux ans et qui va tenter de grandir aux côtés d’un père poète et homosexuel. Dans cet ouvrage très personnel elle décrit sans tabou son quotidien fait de déménagements, d’amants et de costumes, de maman de substitution et de réunions politiques. Un environnement singulier dont elle prend conscience au fil des pages, au fil des âges. La plume guidée par son cœur, Alysia dévoile ici ses gênes, ses doutes, ses failles et ses interrogations. La force du récit réside dans la justesse du ton. Elle y livre des sentiments profonds, comme la peur d’être anormale, son égoïsme face à un père seul et malade, une soif d’émancipation et d’indépendance face à une vie qui l’a longtemps étouffée. Comme si elle passait à confesse pour soulager son âme, chargée de sentiments contradictoires mais ô combien humains. Un  livre particulièrement riche aussi par les précieux documents qui nous sont offerts tout au long de la lecture, aérant agréablement le récit avec des photos, des poèmes et des lettres personnelles. Les preuves tangibles de deux vies en marge, ancrées dans un San Francisco en pleine mutation, où l’on croise le militant Harvey Milk, la communauté hippie et sa marijuana, les Grateful dead dans les rues d’Haight- Ashbury et l’arrivée du sida et ses terribles conséquences sur la communauté gay. Ce qui nous reste du livre, c’est un amour profond et sincère, intact malgré les tempêtes. L’histoire partagée est tellement détaillée et prenante qu’on a du mal à accepter quand vient la fin du récit. On aurait voulu en savoir plus sur l’après, sur sa vie à elle, son état d’esprit et sur la femme qu’elle est devenue aujourd’hui.

« Fairyland » d’Alysia Abbott – Editons du Globe 2015