CINE – PROJECTION PRESSE « MON ROI » DE MAIWENN

Mon_Roi

Ce récit vous secoue et vous bouleverse tel un séisme. Il faut entrer dans ce film comme si on prenait place dans un grand huit, sans réfléchir, en sachant qu’on va se lancer dans le vide et inévitablement se prendre une véritable claque.

Tony est une avocate à la tête bien faite. Quand elle rencontre Georgio c’est le coup de foudre, au sens propre comme au figuré. Lui est riche, fantasque, et va lui offrir un quotidien où la routine et l’ennuie n’existent pas. Mais leur couple ne va pas fonctionner longtemps, et le beau temps va subitement laisser place à l’orage. Après les folies, les rires, l’amour, on se déchire, on se hait, on se jauge, on se craint pour finalement se détruire. Ils ont beau être chacun bien entourés, rien n’y fait : ils sont les seuls maîtres à bord, les seuls capables de mettre fin à une histoire qui n’en finit plus de les démolir.

Maiwenn propose ici une intrigue habile : la difficile reconstruction physique et mentale de Tony en centre de rééducation après un accident avec, en flashbacks, sa rencontre avec Georgio, leur relation et la lente descente aux enfers. Emmanuelle Bercot est tout en fragilité. Mise à nue elle nous livre une prestation qui nous touche et nous ébranle. Vincent Cassel et son charisme sont parfaits pour ce rôle. Un homme dur et tendre à la fois, névrosé, maladroit, destructeur.

Une relation intense, fusionnelle, délirante, face à laquelle il est bien difficile de définir qui souffre le plus. Chacun avec ses moments d’égarements, ses failles, et son lot d’erreurs. Comme pris dans une véritable spirale infernale, on suit les péripéties de ce couple dans ce qu’il a de plus entier, incapable de trouver une porte de sortie, une échappatoire, le début d’une délivrance. Une chose est sûre, aucun des protagonistes n’en sortira indemne, et certainement pas le spectateur.

Deux clins d’œil :

– Ce tire qui a inspiré à Maiwenn le titre de son film :

– Cette musique de Son Lux « Easy » que l’on retrouve dans le film lors de la première rencontre de Tony et Georgio en boîte de nuit :

« Mon roi » de Maiwenn en salles le 21 octobre