LIVRE – SELECTION GRAND PRIX DES LECTRICES ELLE 2016 « Les infâmes » de Jax Miller

L1010172

Qu’est ce qui définit un bon polar ? Une intrigue captivante et singulière, des personnages complexes et mystérieux, une ambiance glauque et inquiétante, un récit haletant dont l’enquête rebondit sans cesse offrant une fin surprenante ? Alors ce livre qui en possède tous les critères est un brillant polar, sans aucun doute.

Freedom Oliver, est une femme quelque peu insignifiante, perdue dans un bar miteux au fin fond des Etats-Unis, dans une petite ville d’Oregon. A première vue, c’est une simple serveuse : solitaire, alcoolique et désespérée. Mais sous cette apparence à priori banale se cache une femme au passé trouble, sous protection du FBI depuis de nombreuses années. Son mari est mort, ses enfants ont été adoptés et son beau-frère qui vient de sortir de prison après avoir purgé une lourde peine, réclame vengeance.

C’est un livre qu’on a du mal à quitter tant il est bien mené. Les chapitres s’enchaînent adroitement, nous exposant l’histoire au passé comme au présent afin de nous en livrer petit à petit tous les secrets. Au centre de l’histoire, une héroine captivante. Son caractère, son douloureux parcours, en font une écorchée vive dont le combat bouleverse et fascine. Le style est vif, cru parfois, violent souvent, habile toujours. Les pages se tournent, les mots s’enchaînent et nous emportent. Comme Freedom, on passe par tous les états : la peur, l’effroi, la folie, l’espoir, la joie. Tous les personnages sont parfaitement détaillés, nous offrant une multitude de caractères particulièrement intéressants à découvrir : dans un quartier pauvre on rencontrera des frères fous de rage, des skinheads habitués aux bars miteux, un flic perdu et courageux, un couple à la tête d’une secte particulièrement inquiétante, un fils en quête de vérité. Un livre qui vous marque et vous perturbe et qui à coup sûr vous restera longtemps en mémoire.

PS : si vous avez lu et aimé ce livre, je vous conseille vivement « Dark Places » de Gillian Flynn (cf critique « Dark Places » du 22 octobre 2015 – rubrique livre)

« Les infâmes » de Jax Miller – Editions Ombres Noires 2015