SPECTACLE – « Le fond de l’air effraie » DE Sophia ARAM

sophia aram

J’ai vraiment découvert Sophia Aram sur France Inter. J’avais entendu parler d’elle lorsqu’elle avait comparé les électeurs du Front National à des « gros cons » où dans la presse, quand certains articles évoquaient l’émission « Jusqu’ici tout va bien » qu’elle présentait sur France 2, mais qui a dû s’arrêter faute d’audience. Je ne la connaissais pas davantage. Ces billets sur France Inter m’ont donné envie de mieux la découvrir. J’ai vu qu’elle avait un one woman show au Palais des glaces de Paris, alors j’ai voulu tester. 1h20 de spectacle et j’ai été séduite.

Seule en scène, ou bien seulement accompagnée d’un tabouret et d’un journal Libération, elle lit l’actu et la corrige. Elle ne mâche pas ses mots, critique ouvertement et sans langue de bois. La liberté d’expression prend ici tout son sens. On peut être d’accord ou pas avec elle, là n’est pas l’essentiel : c’est habilement écrit, ca fait réfléchir et surtout c’est drôle !

Tous les sujets y passent. Si vous avez suivi l’actu vous ne serez pas trop largué : le dernier livre de Valérie Trierweiler, qu’elle n’a visiblement pas trouvé bon, celui d’Eric Zemmour qu’elle n’a pas apprécié non plus. Elle se moque du FN, et principalement de la famille Le Pen en texte et en chanson. J’ai particulièrement aimé son classement des objets et des personnes. Pour elle, ils doivent être forcément de droite ou de gauche, pas de choix possible. Le Coca-Cola est à droite, le Coca-Cola Light à gauche. Jean-Louis Borloo a une tête de gauche, mais il est centre droit. Pour Emmanuel Macron par contre, difficile de savoir !

Elle revient aussi sur ses origines marocaines et sur sa tante qui s’interroge sur l’arrivée massive des bobos dans les quartiers populaires. Enfin, elle revient avec émotion et drôlerie sur l’enterrement de Charb, et sur la bêtise d’un groupe de combattants djihadistes québécois.

C’est savoureux, toujours bien amené et quand c’est limite, elle déclare avec un petit sourire espiègle : « c’est gratuit, mais c’est légal ! »

« Le fond de l’air effraie » de Sophia Aram et Benoît Cambillard – Palais des glaces