CINE – PROJECTION « LES HUIT SALOPARDS » DE QUENTIN TARANTINO

Affiche les 8 salopards

J’ai vu le huitième film de Quentin Tarantino « Les huit salopards » vendredi soir et je dois dire que je n’ai pas été déçue. J’avoue que la durée me refroidissait un peu, 2 heures et 47 minutes mais au final, je ne me suis pas ennuyée. Le film est bien construit, décliné en chapitres avec toutes les clés de l’intrigue révélées dans la dernière heure. Ca c’est pour le forme, du côté du fond, pas de doute c’est bien du Tarantino. On est dans un western avec des chasseurs de prime à la « Django Unchained », enlisé dans un huis clos sanguinolent type « Reservoir dogs » où le sang gicle à la « Kill Bill ». Au casting, l’excellent Samuel L Jackson, un héros froid, solitaire et violent qui croise la route de cow-boys haineux qui ont un goût aussi prononcé que lui pour le massacre : Kurt Russell, Walton Goggins, Tim Roth, Channing Tatum. La seule femme du film Jennifer Jason Leigh, sale, méconnaissable sous des tonnes de maquillage, n’est pas bien plus tendre. En résumé, un bon western sous le blizzard où transpire les cicatrices et le racisme de la guerre de Sécession. Les répliques assassines fusent comme des balles, dommage par contre, que la musique d’Ennio Morricone, d’habitude si marquante, passe autant inaperçue.

« Les huits salopards » de Quentin Tarantino – Actuellement en salle

Et pour le plaisir, qui dit Tarantino dit forcément pour moi ce superbe son de Nancy Sinatra (à retrouver dans Kill Bill – Volume 1)