LIVRE – SELECTION GRAND PRIX DES LECTRICES ELLE 2016 «PETIT PIMENT» d’Alain Mabanckou

IMG_3591

Ce livre est une invitation au voyage. Pas de ceux où l’on flemmardise gentiment sur les plages de sable fin, non, plutôt de ceux qui nous font découvrir une autre culture, un autre peuple avec ses us et ses coutumes. Départ pour les contrées africaines, plus précisément à Pointe-Noire, au Congo. Nous faisons la connaissance de Petit Piment, un jeune orphelin placé dans une bien sombre institution. On rencontrera par la suite, ceux qui l’entourent comme Bonaventure, son ami de toujours. On s’émerveillera devant les prêches enflammés et dansants de Papa Moupelo, devant la tendresse et la douceur maternelle de Sabine Niangui, ou encore celle de Maman Fiat 500 qui s’en occupera comme un fils. Ca, c’est pour le côté des gentils. Malheureusement, le jeune garçon va aussi croiser et subir les méchancetés des jumeaux Songi Songi et Tala Tala, les folies du directeur Dieudonné Ngoulmoumako et de ses sbires, ainsi que celles de ces médecins charlatans qui tenteront en vain de le soigner à l’âge adulte. C’est un ouvrage touchant, plein de poésie, de couleurs, de dépaysement aussi, par ces prénoms à rallonge, ces tribus, ces rites et ces coutumes. Un joli livre qu’on se plait à parcourir, des villes et des paysages qu’on se plait à imaginer, et un jeune enfant perdu qu’on se plait à aimer.

«Petit Piment» d’Alain Mabanckou – Editions du Seuil 2015