EXPO – « MAGRITTE, LA TRAHISON DES IMAGES » AU CENTRE POMPIDOU DE PARIS

img_3514

Au même titre qu’un Dali, pour apprécier Magritte il faut être préparé. Adieu la visite impromptue, pas de place ici pour l’improvisation. C’est là ma plus grande déception, je me suis rendue à l’exposition sans l’avoir préparée. Résultat : il y a si peu d’explications que je suis passée à côté de la signification de la plupart des œuvres. J’ai n’ai pas compris sur place toute l’étendue de l’art de Magritte. Des devoirs à la maison se sont donc imposés par la suite pour tout comprendre… un peu dommage …

Une centaine de tableaux nous est proposée au Centre Pompidou de Paris. L’exposition au dernier étage, résolument moderne, alterne entre philosophie et poésie, textes et images. Tout est interprétation, déduction, imagination. Difficile sans explication de tout comprendre. Mis à part quelques œuvres, il faut avouer que nous sommes un peu laissés à l’abandon. On admire comme on peut le célèbre « la trahison des images » et son message « Ceci n’est pas une pipe » Non, ce qu’on voit c’est l’image d’une pipe … son interprétation seulement, vous suivez ?! On peut également découvrir le célèbre « les vacances de Hegel » et ce parapluie qui rejette l’eau alors que le verre la reçoit ….

Ainsi se suivent des tableaux esthétiquement plaisants pour la plupart, avec un message caché, une énigme à résoudre… Il est intéressant de se rendre compte à quel point Magritte n’était pas un « simple » peintre mais un grand philosophe.

Ps : un conseil donc, si vous ne voulez pas passer à coté de votre visite, prenez un guide ou alors potasser votre sujet avant… sinon vous risquez d’être un peu déçus.

img_3512

img_3511

img_3515

img_3516

img_3509

img_3517

« Magritte, la trahison des images » au Centre Pompidou de Paris jusqu’au 23 janvier 2017