WEEKLY – REVUE DE PRESSE #3

weekly

WEEKLY

La revue de presse de la semaine.

Vu, lu ou entendu.

A consommer sans modération mais pas sans esprit critique

1 – Cachez moi ces frais que je ne saurais comprendre !

Plus de 10 millions d’euros par an ! Voici la somme que nous couterait les anciens chefs de l’Etat. Ca concerne les trois anciens présidents qu’il reste, soit Valery Giscard d’Estaing, Jacques Chirac et Nicolas Sarkozy. Dans le détail, les chiffres sont affolants. Selon Médiapart, ils recevraient chacun, 65 000 euros brut par an. Ils auraient également une voiture avec 2 chauffeurs, 7 collaborateurs, 1 appartement de fonction meublé, 2 personnels de maison, des lignes téléphoniques et même la gratuité des réseaux ferrés et aériens. Et tout ceci, bien-sûr, aux frais du contribuable … Ou plus concrètement, le citoyen « lambda », que nous appellerons Jérémy, doit laisser tomber ses vacances avec femme et enfants pour que Nicolas Sarkozy (c’est pour l’exemple) puisse se balader tranquillement en voiture dans Paris et passer des heures au téléphone avec Carla … Je dis vrai ou je me trompe ? Ah les privilèges ! Dur à digérer tout de même …François Hollande se prépare à les réduire. Mais ce ne sera pas rétroactif, le décret devrait concerner seulement les futurs présidents, à commencer par lui-même …

(après la lecture d’un article Libé papier du 21 septembre – info Mediapart)

2- Pas de tabou face au harcèlement scolaire

J’avais raté le téléfilm « Marion, 13 ans pour toujours » inspiré d’un livre traitant d’une histoire vraie. Quel choc ! L’histoire raconte le harcèlement scolaire dont est victime une jeune collégienne de 13 ans. Et le plus terrible dans ce drame, c’est que cette tragédie débute sur une rumeur, un mensonge. Toute une réputation ruinée par des adolescents inconscients. Les vulgarités fusent, les agressions se multiplient, la solitude et la dépression prennent le dessus. Difficile, pour les parents de tout comprendre, sans trop s’immiscer dans la vie des jeunes. Inquiétant, que les professeurs ne puissent pas savoir tout ce qui se passe dans l’établissement. Un téléfilm coup de poing, pour parler de ces suicides qu’on tait, pour pointer du doigt ces maux qu’on cache et dont il faut absolument pouvoir parler ouvertement. Julie Gayet y joue une mère désespérée et combative particulièrement convaincante. Luana Bajrami est tout aussi juste et attachante. Un téléfilm d’utilité publique à voir en replay, et surtout, à projeter dans tous les établissements scolaires de France.

Emission à revoir en replay sur le site de France 3

 3 – Anonymat pour Elena Ferrante !

Très bon papier paru dans le Next de Libération. Il porte sur la dernière idée en date d’un journaliste italien : révéler la véritable identité de l’écrivain Elena Ferrante. La journaliste, Johanna Luyssen, évoque dans son article un procédé grossier. Elle cite ce que l’auteur avait écrit avant la publication de son premier livre : «Je pense que les livres, une fois qu’ils sont écrits, n’ont pas besoin de leurs auteurs. S’ils ont quelque chose à dire, ils trouveront tôt ou tard des lecteurs.» Est-ce un homme ou une femme ? Au fond qu’est ce que ça change ? Le journaliste italien Claudio Gatti lui, veut savoir. Et peu importe les méthodes à adopter. Il a fouiné dans des actes d’achats immobiliers, (un appartement en plein Rome) pour trouver le vrai nom de l’auteur. La journaliste de Libération, que l’on sent remontée, vient rappeler à notre bon souvenir que beaucoup d’écrivains ont souhaité garder l’anonymat. Pour des raisons stratégiques, familiales ou par mesures de sécurité. Elle citera par la suite, l’auteure marocaine qui publie sous le pseudo de Nedjma des romans érotiques depuis 2004 et qui vit dans la crainte d’une fatwa dans son pays. L’article se termine par cette citation très juste d’un journaliste italien : « Ce genre d’enquêtes patrimoniales feraient mieux d’être menées pour débusquer les fraudeurs plutôt que les écrivains. Je crois que si l’on veut écrire et maintenir l’anonymat devant son public, on en a tous le droit.» Claudio Gatti, si l’identité d’Elena Ferrante vous intéresse c’est une chose. Mais gardez le secret pour vous, tout le monde ne souhaite pas être mis dans la confidence.

(après la lecture d’un article Libé papier du 4 octobre 2016)

4 – Kim Kardashian agressée !

STOPPEZ LES ROTATIVES.

5 hommes ont braqué la starlette pour lui voler ses bijoux. Le montant du préjudice subi est estimé à près de 10 millions d’euros. Elle a été ligoté et enfermé dans la salle de bain. Kanye West a même dû interrompre son concert pour « urgence familiale ». Une fois l’affaire close, et son passage devant la police pour être interrogée, Kim est retournée fissa aux Etats-Unis… Plusieurs questions se posent depuis :

  • Kim Kardashian n’exhibe-t-elle pas trop ses bijoux et notamment cette grosse bague de fiançailles sur les réseaux sociaux ? N’expose-t-elle pas bien trop sa vie sur internet : ce qu’elle fait, où elle dort, avec qui elle est ? Une mine d’or pour les gens mal intentionnés.
  • Kim Kardashian a t-elle besoin de voyager avec autant de bijoux de valeur ?
  • Kim Kardashian n’a t-elle qu’un seul garde du corps ? Pascal Duvier était occupé ce soir là à protéger les sœurs au club de l’Arc… Enfin, mis à part le veilleur de nuit, personne ne sécurise le très luxueux hôtel de Pourtalès ? (qui accueille pourtant des stars internationales comme Zlatan Ibrahimovic ces derniers mois)
  • Qui sont ces professionnels qui ont réussi, il faut l’avouer, le coup du siècle ?

Des questions qui attendent des réponses. Après cette attaque, espérons que les touristes ne vont pas définitivement bouder la capitale. Une chose est sûre, Kim Kardashian a depuis deserté Paris, et chose inimaginable, les réseaux sociaux.

VOUS POUVEZ REPRENDRE UNE ACTIVITÉ NORMALE.