CINE « L’ODYSSÉE » DE JERÔME SALLE

odyssee

Ah le célèbre commandant Cousteau ! On connaît de lui son bonnet rouge, ses cheveux blancs, sa pipe, sa passion inépuisable pour les fonds marins ainsi que son célèbre bateau la Calyspso et même peut-être encore cette palme d’or obtenue à Cannes pour son film « Le monde du silence ».

Tous ces éléments nous sont rappelés dans le film, et des dizaines d’autres particulièrement intéressants et méconnus viennent s’y ajouter. Par exemple, saviez-vous que Jacques-Yves Cousteau, surnommé JYC aurait voulu être pilote d’avion, mais qu’après un grave accident de voiture et de méchantes cicatrices, il a du se résoudre à choisir la marine ? On apprend également que le commandant avait une femme, Simone, avec qui il partageait la passion de la mer et des océans, qui l’a aidé à financer son premier projet et l’achat de la Calypso en vendant tous ses bijoux de famille. Ils ont eu ensemble deux fils, Jean-Michel et Philippe. Ce dernier sera le préféré de son père, avec qui il partagera sa passion pour les fonds marins. On découvre également la part plus sombre du commandant : son côté profondément égoïste, ses infidélités, ses gros problèmes d’argent, les financements de ses travaux par un groupe pétrolier, puis par la télévision américaine mais aussi sa prise de conscience très tardive pour l’écologie après son exploration en Antarctique. Enfin, on découvre que c’est son fils, Philippe, qui après de multiples disputes, l’alertera sur une planète toujours plus en danger qu’il faut s’évertuer à protéger, avant de mourir tragiquement dans un accident d’avion à seulement 38 ans.

Ce film est une réussite. La raison principale, c’est que loin d’être complaisant, toutes les facettes, même les plus dérangeantes, du commandant Cousteau nous sont ici exposées. Il offre également des plans visuellement remarquables, comme lors des multiples explorations des fonds marins ou lors du périple en Antarctique. Les acteurs sont convaincants, Lambert Wilson en commandant Cousteau à la fois admirable et très irritant, Audrey Tautou, dans le rôle de cette femme abimée mais tenace, mais aussi et surtout Pierre Niney, qui joue Philippe, un jeune garçon courageux, admirable et têtu. Un acteur qui décidément, comme le vin, se bonifie avec le temps.

« L’odyssée » de Jérôme Salle – actuellement en salles