CINE « CORPORATE » DE NICOLAS SILHOL

Corporate

« Jusqu’où iriez-vous pour votre entreprise ? » c’est la question qui rythme les 1h30 de ce film très prenant. Emilie, responsable des ressources humaines dans son entreprise, a la dure tâche de pousser les employés à la démission.  Surtout pas de licenciements qui couteraient trop chers à l’entreprise, non, il faut des départs volontaires. Une terrible méthode, qu’elle applique pourtant à la lettre et qui la fait apparaître aux yeux de tous, y compris du spectateur, comme terriblement froide, calculatrice et sans aucun affect.  Mais la « belle » mécanique de l’entreprise va soudain s’enrayer,  quand un salarié, dont la direction connaissait le désarroi, décide de se suicider sur son lieu de travail en se défenestrant.  Emilie est alors directement ciblée par une enquête menée par l’inspection du travail. Deux choix vont alors s’offrir à elle : porter le chapeau seule et payer pour tout le monde, ou dénoncer la direction et pointer du doigt les donneurs d’ordres.

Un film glaçant, particulièrement bien ficelé, où les deux actrices principales excellent : Céline Salette dans le calcul et la manipulation, et Violaine Fumeau (la femme du réalisateur) dans l’empathie, l’écoute et l’humain. L’histoire racontée est tristement actuelle et les méthodes de management en entreprise dénoncées, glacent le sang. Un très bon premier film.

Actuellement en salles