EXPO « LA LÉGENDE NATIONAL GEOGRAPHIC » AU MUSÉE NATIONAL D’HISTOIRE NATURELLE

En 1988, un petit groupe d’aventuriers se lance à la découverte du monde. Très vite, ils ressentiront le besoin de raconter leurs exploits et de partager leurs expériences. Naitra alors le magazine National Geographic disponible aujourd’hui dans près de 75 pays à travers le monde.

Sous les verrières de la galerie de minéralogie et de géologie du Muséum national d’histoire naturelle, l’exposition retrace 125 ans d’explorations et de voyages. Debout sur une nacelle suspendue au bras d’un navire brise-glace, des biologistes étudient l’écosystème antarctique. Plus loin, Barry Bishop, déploie son drapeau National Geographic au sommet de l’Everest : un exploit réalisé en 1963 qui lui coutera tout de même ses dix orteils et le bout de ses deux auriculaires. Plus loin encore, des photos de l’épave du Titanic et la soucoupe jaune des mers de Jean-Yves Cousteau, semble trôner fièrement au milieu de l’allée.

FullSizeRender 20

FullSizeRender 24

Barry Bishop au sommet de l’Everest – 1963

FullSizeRender 25

Des biologistes étudient l’écosystème antarctique

 

Dans une autre salle, les magazines offrent aux visiteurs leurs plus belles unes, avec ce célèbre cadre jaune entourant les photos, comme une fenêtre sur le monde. Au hasard des chemins, on tombe dans la gueule d’un requin, on fait la connaissance d’un ours blanc ou l’on s’émeut devant le travail de Jane Goodall qui nous plonge dans la vie sociale des chimpanzés ou encore de Dian Fossey, assassinée en tentant de protéger des gorilles. Enfin, au loin, on croise le regard du commandant Massoud et les yeux verts inoubliables d’une jeune fille afghane. Une exposition aussi sublime qu’instructive.

 

FullSizeRender 23

FullSizeRender 22

Jane Goodall et un chimpanzé

FullSizeRender 21

FullSizeRender 27

IMG_5996

FullSizeRender 26

« La légende national geographic » au Musée national d’histoire naturelle de Paris

 Du 3 mai au 18 septembre