CINE – « LE POULAIN » DE MATHIEU SAPIN

IMG_4035

L’histoire d’un jeune homme un peu paumé qui va tomber par hasard dans la marmite de la politique. Et très vite, ses sens vont être en ébullition. Le novice va gravir les échelons, apprendre les coups bas et les retournements de veste pour finalement accéder aux portes du pouvoir.

Arnaud, âgé de seulement 25 ans n’avait rien demandé à personne. Timide, discret, le jeune homme qui avait prévu de rejoindre sa petite amie pour étudier les Inuits au Canada va devoir revoir son programme. Par un concours de circonstances, Arnaud va se retrouver à faire l’assistant d’une directrice de communication prénommée Agnès qui se charge de conseiller les hommes politiques. Débute alors pour le jeune novice dans le domaine une plongée en apnée dans le monde féroce d’une campagne politique : rivalités, jalousies, coups bas et ralliements stratégiques. Aux côtés d’une Agnès féroce et ambitieuse, Arnaud va vite prendre du galon, se frayer un chemin et se rendre très vite indispensable.

Un film divertissant et drôle où les répliques fusent au grand plaisir du spectateur (dommage néanmoins que les meilleurs d’entre elles soient dévoilées dans la bande-annonce). Mathieu Sapin, aux commandes de ce film, a très bien su diriger ses acteurs. Finnegan Oldfield en jeune novice de la politique qui se mue en un jeune loup ambitieux, Alexandra Lamy captivante et sexy dans le rôle de la fine stratège, prête à tout pour décrocher sa place au soleil. Enfin, mention spéciale à Gilles Cohen, qui campe un candidat fier et digne devant les caméras, mais complètement ingérable avec son équipe. Indéniablement, la patte de l’auteur de BD est présente et donne une valeur ajoutée à ce film. Mathieu Sapin joue avec l’image, propose des animations visuelles qui font pencher le film vers une drôle de fable plutôt que vers un film politique qui se prendrait trop au sérieux.