LIVRE – « TOUS LES HOMMES DESIRENT NATURELLEMENT SAVOIR » DE NINA BOURAOUI

IMG_7603

Récits croisés entre la France et l’Algérie. Les confidences d’une jeune femme alternant souvenirs d’enfance, de ses terres algériennes aux nuits parisiennes. Poétique, mais bien souvent douloureux. 

L’histoire d’un désir « devenu une identité et un combat« . Dans ces pages Nina Bouraoui raconte son homosexualité, sa difficulté à l’accepter. « A 18 ans, je décide d’occuper mon homosexualité comme on occupe un territoire« . Ballotée entre la France et l’Algérie, l’auteur raconte sa quête d’identité : Française, Algérienne, Homosexuelle. Au fil des pages, les souvenirs se mélangent, les périodes de sa vie s’entremêlent, regroupées mais offertes pêle-mêle : Se souvenir, Savoir, Devenir puis finalement Être.

« Se souvenir » de son enfance, de ces moments passés entre Algérie et la France aux côtés de sa soeur, de ses grands-parents ou encore de son ami Ali. « Se souvenir » encore des brutalités subies par sa mère et qu’elle préfère taire pour épargner, enfouir pour qu’elles n’existent plus jamais. « Savoir » combien il a été difficile pour son père de se marier avec sa mère, et le regard porté sur ce couple mixte. »Devenir » c’est se perdre dans les couloirs du Kat aux côtés de femmes qui vivent la nuit, d’alcool et de drogues, et trouver celle, singulière, qui lui fera enfin découvrir le désir et l’amour. « Etre » pour se sentir enfin vivante, oublier tout l’espace d’un instant et apprendre à accepter qui l’on est.

Un livre doux amer qui porte sur la quête d’une identité mais aussi sur l’envie d’écrire et de mettre des mots sur ces sentiments qui vous animent parfois tout entier. Des instants à jamais perdus sauf si la littérature trouve les mots pour les faire à jamais exister.