LIVRE – « LA SUTURE » DE SOPHIE DAULL

IMG_4385

Après avoir dévoré « Au grand lavoir« , j’ai aussitôt ressenti le besoin de me plonger à nouveau dans l’histoire de Sophie Daull. Dans son dernier ouvrage coup de poing, elle se met avec brio dans la peau du meurtrier de sa mère. Sa mère, justement, elle avait auparavant tenté d’en retracer l’histoire à travers un livre baptisé « La suture ». Un ouvrage dans lequel elle tente d’éclaircir le passé de sa mère, elle qui n’a jamais rien voulu dévoilé au sujet de sa jeunesse.

Sophie Daull voyage et écrit. Pour lever le voile sur le passé de sa mère, qui a toujours fait le choix de rester évasive sur les détails de son existence, l’auteure est partie à la recherche d’éléments concrets, de souvenirs, de personnes ayant croisé le chemin de sa génitrice afin de mieux comprendre son histoire, et la sienne qui en découle. Au fil des pages, munie d’une boîte à chaussures contenant quelques objets, elle va tenter de trouver des réponses à ses questions. Qu’est devenu son grand-père ? Où sa mère a-t-elle vécu ? Pourquoi sa soeur la détestait-elle ? Elle arpentera la France, ses communes, ses mairies et ses commerces. Elle rencontrera des anciens camarades de classes, des voisins mais aussi des fantômes et devra tenter de reconstituer un puzzle dont certaines pièces sont à jamais perdues. Un livre poétique sur la quête d’identité, sur cette envie douloureuse de mieux connaitre ceux que l’on a aimé et qui nous ont quittés. Afin de les faire revivre, l’espace d’un instant…