LIVRE – « LA VÉRITÉ SUR LA COMTESSE BERDAIEV » DE JEAN-MARIE ROUART

IMG_4606.jpg

Très belle découverte de cette rentrée littéraire ! Ambiance raffinée dans les appartements de la plaine Monceau, où se mêlent mondanités, secrets bien gardés et corps à corps torrides. Mais quand la politique s’en mêle, les ambitions des hommes peuvent venir tout détruire.

Dans le dernier ouvrage de Jean-Marie Rouart, il est question des Russes blancs, ces hommes et femmes qui ont fui l’Union soviétique lors de la révolution de 1917. La comtesse Berdaiev fait partie de ceux-là. S’il apparaît en premier lieu qu’elle se fonde avec habilité dans la masse, le lecteur est finalement obligé de constater que cette femme exilée ne saura jamais vraiment trouver sa place dans cette société française. Plus chez elle là-bas, pas vraiment chez elle ici, l’existence complexe d’une déracinée.

Au fil des pages, la vie de la comtesse nous est contée. La douleur depuis la mort de son frère Anton, son amie Leonora Drago qu’elle pousse dans les bras de son amant Eric, la disparition de l’ataman Margenski. Mais aussi ces personnages secondaires, qui gravitent autour d’elle : le photographe Bob Hollander , le président Marchandeau, le procureur Mabin, le juge Gosselin : tous auront, volontairement ou non, une influence sur l’existence de l’héroïne.