LIVRE – « CHIEN-LOUP » DE SERGE JONCOUR

IMG_3064

Premier livre de Serge Joncour, et certainement pas le dernier ! J’ai adoré Chien-loup. Les deux époques, les personnages, l’intrigue. Un livre réussi, d’un peu plus de cinq cent pages qu’on dévore chapitre après chapitre, et qu’on est triste de devoir terminer.

Le livre alterne les chapitres entre deux époques bien distinctes. Celle du début de la Première guerre mondiale, quand les villages se vident et que les tous les hommes valides sont réquisitionnés pour partir au front. Seules les femmes restent et doivent s’occuper des terres et des enfants, avant qu’ils ne soient eux aussi en âge de partir au combat. L’autre période se déroule en 2017 : Lise, une jeune citadine, a loué une maison perdue quelque part en France, isolée de tout, sans réseau ni voisin. Son mari Franck, la suit à contrecoeur. Les voilà donc isolés au milieu des collines, avec pour seul compagnon un chien sans collier qui ère près de la bâtisse.

Le lecteur est très vite passionné par ces deux périodes qui s’enchaînent au fil des chapitres, l’auteur glissant habilement des indices pour lui faire doucement comprendre que les deux histoires seront liées à un moment ou un autre.

La plume de Serge Joncour est fluide et agréable si bien qu’on se laisse emporter au coeur de cette vallée en 1914, dans ses histoires de village, dans cette guerre qui effraie, et dans la tête de ces femmes qui doivent tenter de survivre. Les personnages hauts en couleurs, intriguent et fascinent : la belle Joséphine veuve du médecin, le curé qui rassure les habitantes, Couderc le maître qui pense tout savoir ou encore l’allemand Wolfgang et ses fauves, qui a élu domicile en haut de la colline pour échapper à la guerre. En 2017, le couple composé de Lise et Franck est tout aussi intéressant. Elle, ancienne malade, qui se rapproche de la nature, et lui, producteur dépassé qui ne peut concevoir de ne pas avoir de réseau sur son téléphone portable. Bloqués dans cette maison, ils découvriront l’histoire de ces lieux, et dans cette vallée, les animaux qui y rôdent…

Un livre qui débute lentement mais surement et qui s’accélèrent au fil des chapitres. Un vrai plaisir jusqu’à la dernière page. Une belle réussite.